Les bleus : premiers pas dans la police
INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS

L'Histoire sans fin

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  didou le Mar 22 Nov - 22:08

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons
avatar
didou
Capitaine de police
Capitaine de police

Féminin
Lion Chèvre
Messages : 1932
Age : 38
Localisation : 49
Persos Favoris : Mon Yannou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  castagna2b le Mar 22 Nov - 22:10

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes

_________________
Parc'que maintenant, tu t'en fou d'me perdre ?
Et puis j'arrête pas de penser à toi, moi
Et bien, moi, tu vois, je ne serais jamais parti nulle part sans toi


avatar
castagna2b
Admin
Admin

Féminin
Lion Serpent
Messages : 9761
Age : 40
Localisation : en Corse avec Yann et Mathieu
Loisirs : ciné, foot
Persos Favoris : Mathieu DELARIVE : Yann BERTHIER

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  didou le Mar 22 Nov - 22:11

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de

avatar
didou
Capitaine de police
Capitaine de police

Féminin
Lion Chèvre
Messages : 1932
Age : 38
Localisation : 49
Persos Favoris : Mon Yannou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  castagna2b le Mar 22 Nov - 22:15

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann

_________________
Parc'que maintenant, tu t'en fou d'me perdre ?
Et puis j'arrête pas de penser à toi, moi
Et bien, moi, tu vois, je ne serais jamais parti nulle part sans toi


avatar
castagna2b
Admin
Admin

Féminin
Lion Serpent
Messages : 9761
Age : 40
Localisation : en Corse avec Yann et Mathieu
Loisirs : ciné, foot
Persos Favoris : Mathieu DELARIVE : Yann BERTHIER

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  didou le Mer 23 Nov - 12:44

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre
avatar
didou
Capitaine de police
Capitaine de police

Féminin
Lion Chèvre
Messages : 1932
Age : 38
Localisation : 49
Persos Favoris : Mon Yannou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  castagna2b le Mer 23 Nov - 12:53

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son

_________________
Parc'que maintenant, tu t'en fou d'me perdre ?
Et puis j'arrête pas de penser à toi, moi
Et bien, moi, tu vois, je ne serais jamais parti nulle part sans toi


avatar
castagna2b
Admin
Admin

Féminin
Lion Serpent
Messages : 9761
Age : 40
Localisation : en Corse avec Yann et Mathieu
Loisirs : ciné, foot
Persos Favoris : Mathieu DELARIVE : Yann BERTHIER

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  catherine le Mer 23 Nov - 16:10

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon
avatar
catherine
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Vierge Chien
Messages : 4803
Age : 59
Localisation : Chantilly
Persos Favoris : YANN parce que je suis définitivement contaminée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  didou le Mer 23 Nov - 17:28

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait
avatar
didou
Capitaine de police
Capitaine de police

Féminin
Lion Chèvre
Messages : 1932
Age : 38
Localisation : 49
Persos Favoris : Mon Yannou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  catherine le Jeu 24 Nov - 13:02

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir.
avatar
catherine
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Vierge Chien
Messages : 4803
Age : 59
Localisation : Chantilly
Persos Favoris : YANN parce que je suis définitivement contaminée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  didou le Dim 18 Déc - 9:15

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux
avatar
didou
Capitaine de police
Capitaine de police

Féminin
Lion Chèvre
Messages : 1932
Age : 38
Localisation : 49
Persos Favoris : Mon Yannou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  catherine le Jeu 5 Jan - 11:47

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler
avatar
catherine
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Vierge Chien
Messages : 4803
Age : 59
Localisation : Chantilly
Persos Favoris : YANN parce que je suis définitivement contaminée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  catherine le Lun 23 Jan - 11:30

Plus personne ne veut jouer avec moi Sad je trouve ça dommage confused
avatar
catherine
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Vierge Chien
Messages : 4803
Age : 59
Localisation : Chantilly
Persos Favoris : YANN parce que je suis définitivement contaminée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  didou le Lun 23 Jan - 12:35

Si si ma Cath, je relis ce soir et je te trouve trois mots Wink kiss
avatar
didou
Capitaine de police
Capitaine de police

Féminin
Lion Chèvre
Messages : 1932
Age : 38
Localisation : 49
Persos Favoris : Mon Yannou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  didou le Lun 23 Jan - 18:35

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant
avatar
didou
Capitaine de police
Capitaine de police

Féminin
Lion Chèvre
Messages : 1932
Age : 38
Localisation : 49
Persos Favoris : Mon Yannou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  catherine le Lun 23 Jan - 23:37

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense.
avatar
catherine
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Vierge Chien
Messages : 4803
Age : 59
Localisation : Chantilly
Persos Favoris : YANN parce que je suis définitivement contaminée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  Lily64000 le Ven 23 Mar - 18:09

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense.Pourtant il se
avatar
Lily64000
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Bélier Buffle
Messages : 4405
Age : 44
Localisation : sud
Persos Favoris : Yann et Kévin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  catherine le Lun 2 Avr - 10:23

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort
avatar
catherine
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Vierge Chien
Messages : 4803
Age : 59
Localisation : Chantilly
Persos Favoris : YANN parce que je suis définitivement contaminée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  castagna2b le Lun 2 Avr - 20:06

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets

_________________
Parc'que maintenant, tu t'en fou d'me perdre ?
Et puis j'arrête pas de penser à toi, moi
Et bien, moi, tu vois, je ne serais jamais parti nulle part sans toi


avatar
castagna2b
Admin
Admin

Féminin
Lion Serpent
Messages : 9761
Age : 40
Localisation : en Corse avec Yann et Mathieu
Loisirs : ciné, foot
Persos Favoris : Mathieu DELARIVE : Yann BERTHIER

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  kevinaline le Mar 3 Avr - 14:39

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets face à lui
avatar
kevinaline
Lieutenant de police
Lieutenant de police

Féminin
Poissons Rat
Messages : 717
Age : 33
Localisation : lille
Persos Favoris : kevin et yann et mon AD

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  catherine le Mar 3 Avr - 15:09

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets face à lui, ses beaux yeux
avatar
catherine
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Vierge Chien
Messages : 4803
Age : 59
Localisation : Chantilly
Persos Favoris : YANN parce que je suis définitivement contaminée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  castagna2b le Mar 3 Avr - 17:13

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets face à lui, ses beaux yeux vert se fondent

_________________
Parc'que maintenant, tu t'en fou d'me perdre ?
Et puis j'arrête pas de penser à toi, moi
Et bien, moi, tu vois, je ne serais jamais parti nulle part sans toi


avatar
castagna2b
Admin
Admin

Féminin
Lion Serpent
Messages : 9761
Age : 40
Localisation : en Corse avec Yann et Mathieu
Loisirs : ciné, foot
Persos Favoris : Mathieu DELARIVE : Yann BERTHIER

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  Lily64000 le Mar 3 Avr - 17:21

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets face à lui, ses beaux yeux vert se fondent dans l'arrière de
avatar
Lily64000
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Bélier Buffle
Messages : 4405
Age : 44
Localisation : sud
Persos Favoris : Yann et Kévin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  kevinaline le Mar 3 Avr - 18:17

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets face à lui, ses beaux yeux vert se fondent dans l'arrière de ce magnifique paysage
avatar
kevinaline
Lieutenant de police
Lieutenant de police

Féminin
Poissons Rat
Messages : 717
Age : 33
Localisation : lille
Persos Favoris : kevin et yann et mon AD

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  catherine le Mer 4 Avr - 10:03

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets face à lui, ses beaux yeux vert se fondent dans l'arrière de ce magnifique paysage. Soudain apparait un
avatar
catherine
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Vierge Chien
Messages : 4803
Age : 59
Localisation : Chantilly
Persos Favoris : YANN parce que je suis définitivement contaminée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  didou le Mar 10 Avr - 21:15

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets face à lui, ses beaux yeux vert se fondent dans l'arrière de ce magnifique paysage.

Soudain apparait un drôle d'engin.
avatar
didou
Capitaine de police
Capitaine de police

Féminin
Lion Chèvre
Messages : 1932
Age : 38
Localisation : 49
Persos Favoris : Mon Yannou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  catherine le Mar 29 Jan - 0:17

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets face à lui, ses beaux yeux vert se fondent dans l'arrière de ce magnifique paysage.

Soudain apparait un drôle d'engin. Nous tendons la
avatar
catherine
Commissaire de police
Commissaire de police

Féminin
Vierge Chien
Messages : 4803
Age : 59
Localisation : Chantilly
Persos Favoris : YANN parce que je suis définitivement contaminée

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  kevinaline le Sam 23 Mar - 16:06

Malgré la pluie je cours à en perdre haleine quand soudain je percute un chien tenu en laisse par celui qui me regardait hier quand je faisais flamber mes crêpes sur mon balcon. Je glisse lamentablement sur une grosse peau de banane et je tombe à ses pieds.
Mon coeur se met à battre la chamade lorsqu'il regarde vers moi, ses yeux verts brûlants de désir viennent me brûler les sens et je m'embrase.
Le chien aboie, mon ventre gargouille, et lui me tend la main. Je me sens comme un ado et reste muet. Je me relève, et lui, me demande mon prénom :

"Kévin, et toi ?"

Il me sourit, et de sa poche il sort un biscuit au chocolat. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas me trahir et essayer de trouver quelque chose à lui dire. J'attends son prénom, mais il ne semble pas vraiment décidé à me faire entendre le son de sa voix. Son chien aboie, je sursaute, voyant une femme arriver près de moi, je lui lâche enfin la main. Elle n'a pas de chaussures, voilà qui est très étrange et d'un seul coup d'oeil il me rassure totalement.


"Bienvenue dans mon royaume de rêve !"

Ma bouche est devenue tout à coup muette, mais mon esprit se perd dans de drôles de pensées. Suis-je bien éveillé ? Tout cela, ne serait-il qu'un fantasme inassouvi ?
Voyant mon trouble, il reprend ma main devenue moite et la caresse.

"Ne t'inquiète pas...Tout va bien, maintenant que je suis avec toi.".

La femme semble tout à fait réelle et pourtant je ne peux m'empêcher de soupirer devant le spectacle qui s'offre à moi. Le décor parait étrange, il règne comme un curieux silence. Je les regarde, et soudain ils éternuent puis mordent les biscuits chocolatés. Ce comportement bizarre me fait peur.
Contre toute attente, ils ne sont pas vraiment inquiets. Mes doigts sont engourdis comme s'ils étaient totalement gelés. Je les plonge dans ma poche.
Mon bel inconnu me fait un magnifique sourire et je me sens comme sur un nuage de barbapapa rose et blanc cerné de sucres.

"Viens, suis-moi"

Je prends sa main quand soudain je vois une coccinelle géante se poser sur un clown à la fenêtre d'une maison en chocolat. Il a le visage mauve et jaune, semble sortir de nulle part... en même temps je ne cherche plus à comprendre, je me décide donc à le suivre. Il me tire à nouveau et m'entraîne vers une immense balançoire...

"Prêt pour le plus formidable des voyages à sensation, en ma compagnie au pays d'Alice ?".

Je ne suis pas certain de pouvoir me retenir de l'embrasser alors je presse le pas afin qu'on aille s'asseoir sur cette balançoire aux couleurs de ses yeux.

"Je suis Yann, je suis ton ange gardien depuis que tu as emmenagé dans cette hutte en bois face au parc des milles couleurs."

Il me pousse et je m'envole avec lui sur la balançoire pour un voyage extraordinaire. Je ferme mes yeux, ébloui par toute cette féérie si innattendue, le vent caressant mon visage, et nos mains unies me font chavirer. Son chien sautille dans la neige en aboyant, des petits flocons de couleurs differentes virevoltent autour de nous. Yann me tient contre lui, son souffle dans mon cou me fait frissonner de plaisir. Je ne peux m'arrêter de trembler tant cet instant est follement intense. Pourtant il se balance très fort, je me mets face à lui, ses beaux yeux vert se fondent dans l'arrière de ce magnifique paysage.

Soudain apparait un drôle d'engin. Nous tendons la main pour toucher
avatar
kevinaline
Lieutenant de police
Lieutenant de police

Féminin
Poissons Rat
Messages : 717
Age : 33
Localisation : lille
Persos Favoris : kevin et yann et mon AD

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire sans fin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum